Je vous avise tout de suite que le prochain article ne traitera pas de sujets à haute teneur philosophique, genre le Discours de la méthode, de Descartes, ou bien Théétète, de Platon. Si vous êtes de ferventes lectrices de ces grands philosophes, je vous suggère fortement de sauter cet article qui risque de vous ennuyer au plus haut point!

Comme l’été est pour les Miss Caprice synonyme de deux longs mois de congé, il arrive souvent que nous nous retrouvions ensemble sur le bord de la piscine, roman léger et David’s Tea à la main. En passant, je vous suggère fortement d’essayer le Tropicalia avec une tonne de glaçons, un pur délice qui rappelle le Pina Colada!

Les enfants étant au camp de jour/garderie, nous en avons profité pour discuter Chicklit.

PM: Que lis-tu, en ce moment? Je viens de passer au travers ma collection de Cosmopolitan et je sais maintenant quoi faire pour attirer le bon genre de gars dans ma vie.

M: Euh…c’est parce que tu es en couple depuis 12 ans avec le même gars qui me semble adéquat…en quoi cela peut-il t’être utile?

PM: Aucune idée…voilà pourquoi je te questionne sur ta lecture! Je suis un peu à court de romans, tu vois!

M: Je viens tout juste de commencer Cher trou de cul.

PM: Ce titre me semble des plus prometteurs! En l’honneur de qui lis-tu ce livre?

M: Personne, voyons! En fait, ce roman est la suite de Désespérés s’abstenir. Le même personnage, Clara, qui avait trouvé l’amour dans le premier roman, se fait larguer par le gars en question soixante-douze jours après le début de leur histoire.

PM: Hon…c’est un peu honteux! Pauvre fille!

M: Tellement! Donc le livre raconte la façon dont elle « deale », tant bien que mal, avec tout cela. Comme dans tout bon roman de Chicklit, Clara a un ami gay et elle se retrouve à cohabiter avec ses meilleurs amis de toujours. Cocktails et rebondissements sont au rendez-vous, le tout parsemé d’introspection et de réflexions sur la vie amoureuse.

L’histoire est réaliste, amusante et sexy. Elle démontre bien que ce n’est pas un homme qui va régler tous nos problèmes et qu’il faut être bien avec soi-même avant d’être bien en couple. De plus, j’ai bien aimé les flashbacks qui racontent son histoire d’amour alors que tout allait bien. Qui n’a pas déjà été en peine d’amour, à se remémorer les moments heureux de sa relation?…pour ensuite retomber dans la réalité de son échec. Bref, ce roman d’Annie est une lecture d’été parfaite!

PM: Annie?! On la connaît?

M: Oui! Du moins, moi je la connais! Elle est enseignante le jour et écrivaine la nuit. Elle m’a déjà dit qu’elle aimait beaucoup lire Matthieu Simard et Suzanne Myre…as-tu déjà lu leurs oeuvres?

PM: Oui! J’ai adoré les livres de Matthieu Simard. J’ai dévoré Échecs amoureux et autres niaiseries, Ça sent la coupe et Douce moitié. Il a vraiment un style unique dont je suis immédiatement tombée amoureuse! Ils valent la peine d’être lus. Ce sont de petits romans qui se lisent rapidement. Mais là, ce n’est plus de la chicklit!

M: Alors, je te prête Cher trou de cul quand je l’aurai fini?

PM: Pour sûr! En attendant, je vais terminer la lecture de mon article « Wonder what it’s like to date a real Magic Mike? »

M: ?!….Tellement inspirant, ce Cosmo!

chertroudecul